Analyses

1000 milliards de Cts de dettes pour les clubs algériens

Les dettes fiscales et parafiscales des clubs professionnels algériens de football ont dépassé les 1.000 milliards de centimes du fait du non-paiement des impôts et cotisations sociales, a révélé le ministre de la Jeunesse et des Sports, Abderrazek Sebgag. A partir de la saison prochaine, les règlements adoptés par la Confédération africaine de football et la FIFA seront mis en application. Par conséquent, tout club ne remplissant pas les conditions n’aura pas droit à la licence professionnelle.

Déplorant la situation dans laquelle se trouve le professionnalisme du football algérien, dont il n’y a que l’appellation, le ministre a fait savoir que l’une des conditions requises pour l’obtention de la licence professionnelle est que le club ne doit pas se trouver dans une situation d’endettement. Malheureusement, des sociétés sportives doivent de l’argent à beaucoup de joueurs et entraîneurs, poussant quelques-uns de ces derniers à saisir le Tribunal arbitral du sport pour recouvrer leurs droits. Les sociétés sportives, devant être en principe à caractère commercial et posséder des actions, existent uniquement grâce aux subventions de l’Etat. Ces sociétés sportives sont malheureusement confrontées à une situation financière catastrophique.

RS

Tags

Articles similaires

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
P