Analyses

ALG : Ces stades qu’il faudrait rendre accueillants

La retransmission des matchs de L1 par la télévision publique a montré à quel point nos stades ne sont pas accueillants. Ils l’étaient déjà avant la Covid-19 et le huis clos malgré les Tifos et autres. Ils le sont davantage actuellement. BOTOLA avait à plusieurs reprises attiré l’attention des gestionnaires de ces terrains de jeu (les mairies et les offices de complexes olympiques …), sur le manque de sanitaires, de sonorisations, de sandwicheries, kiosques à café…

Et pourtant, tout cela existait. Le stade était un lieu de vie où l’on se rendait pour vivre un match dans des conditions acceptables. Et pourtant, chaque année, des Commissions d’homologations des différentes instances du football (LFP, LNFA…) font le tour de ces stades pour accorder aux clubs l’autorisation de domiciliation. Et pourtant, aujourd’hui, il existe des stades qui n’ont pas de sanitaires ou souvent impropres. Il faut quitter l’enceinte pour le café du coin.

Les téléspectateurs qui sont branchés sur les chaînes étrangères ont remarqué que malgré le huis clos imposé par la Covid-19, les stades restent un lieu agréable, hospitalier. Ils vantent l’équité sportive, le fair-play ou encore l’esprit qui anime le club domicilié, grâce à des supports (panneaux, pancartes …) pour toute la saison. Ces téléspectateurs s’interrogent sur les raisons (par exemple) qui font que de telles initiatives ne sont pas prises par les gestionnaires de nos stades. Incompétence ou négligence ?

– AB. LAHOUARI

Tags

Articles similaires

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
P