Média

ALG: Hip, hip, hip, hourra !

Le porte-parole de la FAF, tel le père Noël, a apporté de bonnes nouvelles et distribué des cadeaux à ses auditeurs et à la famille du football. Il a annoncé que la réalité du football algérien est toute autre et ce n’est pas ce que l’on a pu lire ou entendu par-ci ou par-là, et notamment dans les médias. La scission ou le divorce à Dely Brahim s’est fait pour le buzz. Pas plus. Le président de l’instance fédérale, Charaf-Eddine Amara, qui avait naturellement le beau rôle, et des membres du Bureau Fédéral (à l’exception de deux qui ne se sont pas fait excuser) ont partagé, dialogué, échangé (autour d’une table garnie de bouzellouf à la sauce gribiche ?) dans la joie et la bonne humeur. Il a pris soin de préciser que les décisions du football ne se prennent pas dans un restaurant (Bravo pour le sérieux de l’info), tout en évitant de dévoiler qui a régalé à la fin du repas, à El Boustane. (L’info est secret de foot). Le porte-parole, dans le bonheur total, a lancé un scoop sur la situation qui régnait à Dely Brahim. Elle était due à de petites tensions (la majorité du BF avait pourtant boycotté une réunion statutaire) et une absence de communication (à qui la faute ?). A l’évidence, s’il fallait absoudre le président de la FAF de son absence de discernement et de son comportement, on ne pourrait pas dire que ce fut une réussite. Le porte- parole doit remettre ça, avec plus de sérieux !

ABL

Tags

Articles similaires

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
P