Analyses

Arab Cup : ” Bienvenue dans le Doha de tous les Arabes”

ENVOYE SPECIAL A DOHA, Nazim Bessol

« Je déclare la Coupe arabe de la FIFA 2021 ouverte. Je souhaite bonne chance à toutes les équipes nationales. Nous souhaitons la bienvenue à tous les Arabes dans le Doha de tous les Arabes. » C’est par ces mots que l’émir du Qatar, Cheikh Tamim bin Hamad Al Thani, a officiellement déclaré la Coupe arabe ouverte, avant que le président de la FIFA ne prenne le relais pour rappeler encore une fois l’ampleur des réalisations du pays. « Il faut savourer le fait de voir des matches se disputer dans un stade magnifique, un stade fort en symboles. Tout cela jouera un rôle fondamental dans la réussite de la Coupe du Monde », a souligné le président de la FIFA, Gianni Infantino, devant les 66 000 spectateurs du tout dernier stade Al Bayt, inauguré pour l’occasion.

Mais, cette Coupe arabe est aussi l’occasion de roder le fonctionnement et mettre en place les process nécessaires à la réussite d’un tournoi aussi prestigieux et important que la Coupe du monde, l’année prochaine. L’hôtellerie, la restauration, le transport, les volontaires, les services de sécurité… l’ensemble des intervenants doivent accorder leurs instruments pour jouer la même symphonie. Et sur ce point, le Qatar a aussi fait preuve d’un sens de l’organisation et a mis le paquet pour cette ultime répétition avant le grand rendez-vous de l’hiver prochain.

L’époustouflant spectacle, haut en son et couleurs, qui a alterné entre spectacle pyrotechnique, performances chorégraphiques de haute facture et l’hologramme, qui a ressuscité certains artistes disparus et a permis à d’autres, toujours en vie, d’être présents virtuellement au stade Al Bayt, sont autant de facteurs d’excellence et d’exigence qui interpellent tout le monde. La victoire du Qatar devant Bahreïn (1-0), après cette très belle cérémonie, a rendu la soirée encore plus belle.

Les nombreux observateurs, éblouis par tant de faste, s’interrogeaient à la fin du spectacle : « si nous avons assisté à cette magnifique cérémonie, ce soir, que va faire le Qatar pour celle de la Coupe du monde, l’année prochaine ? » Une question que doivent se poser déjà les trois pays organisateurs (États-Unis, Canada, Mexique) de la prochaine édition de la Coupe du monde, en 2026 !

NAZIM BESSOL (ENVOYÉ SPÉCIAL À DOHA)

 

Tags

Articles similaires

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
P