Lois du jeux

Charaf-Eddine va-t-il se débiner ?  

Comme de tradition, à la veille du lancement de la nouvelle saison, le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Charaf-Eddine Amara, ira-t-il à la rencontre des représentants de la presse ? Une question qui mérite d’être posée tant que les interrogations et les non-dits subsistent. Depuis son intronisation, le 15 avril dernier, à la tête de la fédération, mises à part des déclarations entre deux portes ici et là, le président de la FAF n’a jamais rencontré les représentants de la presse nationale pour se livrer au jeu des questions-réponses. Un exercice qu’il avait pourtant maîtrisé à la veille de son élection au printemps dernier, lorsqu’il avait présenté les dix points de son programme de candidat. Mais depuis près de sept mois, alors que la fédération est traversée par de multiples secousses, Charaf-Eddine Amara garde le silence. Une posture qui alimente la spéculation et les interrogations. Selon certaines indiscrétions, il travaille plutôt sur un, voire deux passages sur mesure.

AB

Tags

Articles similaires

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
P