Analyses

FIFA : Infantino piégé dans l’affaire Zetchi ?

Deux membres très influents du Comex de la CAF durant la mandature d’Ahmad Ahmad, le Marocain Faouzi Lekjaa et l’Egyptien Hani Abou Reda ont souvent vu d’un mauvais œil, la sympathie que vouait le président de la FIFA, Gianni Infantino à Zetchi Kheïreddine, le président de la Fédération Algérienne de Football. Ces deux personnalités du football partagent les mêmes idées et à travers le rejet de la candidature de l’Algérien, les spécialistes de la maison de Zurich se demandent si Infantino ne perd un puissant allié dans sa politique d’assainissement du football mondial.

Ces deux membres du Comex qui ont poussé à la “vraie fausse” suspension de Zetchi, ont très vite combattu la candidature de l’Algérien au même poste qu’eux, c’est-à-dire au Conseil de la FIFA. Et, ils n’ont jamais caché leur association, pour l’éliminer, aidés en cela par l’Union Arabe de Football, (une instance tolérée mais non reconnue) dont l’objectif est d’affaiblir la CAF (par exemple en rivalisant avec elle pour ce qui est des compétitions) et de torpiller la politique de la FIFA que l’on dit très proche du Qatar. Le choix du lieu de l’Assemblée générale élective au Maroc n’est pas innocent et ne dupe personne. Tout l’enjeu est là.

ABL

 

Tags

Articles similaires

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
P