Competitions

Khelili Sofiane « J’ai progressé physiquement et tactiquement avec l’US Ben Guerdane »

Formé dans l’une des meilleures écoles de football le Nasr Athletic  de Hussein-dey. Sofiane est au sommet de sa carrière sur les terres tunisienne. L’Union sportive de Ben Guerdan lui tend les bras et lui donne le capitanat.  

Comment se déroule votre adaptation avec le club de Ben Guerdane ?

Je suis comme un poisson dans l’eau. Dieu merci, je me suis super bien intégré avec le groupe grâce aux dirigeants, joueurs et l’entraineur Nidal Said .Le caoch m’a fait confiance des le début, j’ai joué les premiers matches sans complexe et là je suis  devenu le capitaine.de cette équipe. C’est une fierté pour moi de porter le brassard de l’union sportive de Ben Guerdane.

Pourquoi avez choisi de partir en Tunisie  malgré des offres en Algérie ?

Lors de la saison (2018- 2019), j’étais à la JSM Skikda  (Ligue 2 mobilis). Le président Ahmed Belhadj dit « baba » du MCO m’avait contacté. J’ai accepté son offre et j ai envoyé mes papiers pour rejoindre le Mouloudia d’Oran. Après  j’ai rappelé  Baba  pour rejoindre Oran et signé mon contrat. Il ne répondait pas à mes appels. Alors j’ai décidé de tout annulé. Puis un certain Badis (agent de joueur)  m’a proposé  de rejoindre l’union sportive de Ben Guerdan, j’ai accepté. Bien sur avant, j’ai  consulté mon oncle Khelili El hadi (ndlr : Ancien attaquant de MG Mascara, RC Relizane et MCO)  qui est mon conseiller même si aujourd’hui j’ai 30 ans ( rire). J’ai atterri  à Ben Guerdane et je ne regrette pas ce choix. Je vis une nouvelle aventure dans le championnat Tunisien et  un nouveau chalenge avec mon club.

Et la relation  avec vos nouveaux coéquipiers ?

Elle est excellente et ils m’aident beaucoup. Nous sommes une famille  et l’ambiance est bonne. Je suis le seule joueur algérien dans ce club. Mes coéquipiers  mon facilités la tâche sur le terrain et en dehors. Vous savez la ville de Ben Guerdane est situé dans le sud de la Tunisie à  30 km de la frontière Libyenne et 50km de Djerba. Une ville paisible, Les gens son chaleureux et hospitaliers. Je suis une personne attirée plus par le contact humain. S’il y a la mer ou pas dans cette ville, ce n’est pas mon truc. Je regarde les gens qui vivent dedans, et les Ben Guerdaniens  sont très respectueux et sage. Cela me convient et je suis heureux d’être parmi eux

Vous êtes  pleins de joueurs algériens a évolué dans le championnat tunisien. Est-il plus attractif financièrement ?

Non pas du tout. Vous avez en Algérie un joueur de football  touche plus d’argent qu’un joueur en Tunisie. En ligue 1 et 2 mobilis le salaire minimum est de 800 000 Da  à 900 000 Da  par mois. En Tunisie les joueurs touchent l’équivalent de 150 000 DA  à 200 000 DA  avec un système de prime rendement réparti en trois tranches en  (début, milieu et fin de saison). Globalement notre championnat paye mieux que les autres.

C’est quoi la différence, Alors ?

Ce que j’aime en Tunisie. Les clubs sont bien structurés et organisés. Le joueur est mit dans de bonnes conditions de travail. Il se concentre uniquement sur sont job (Le football). Les clubs sont des professionnels pas uniquement sur papier. Nous travaillons beaucoup l’aspect physique et tactique. Le joueur algérien est très technique, doué c’est le meilleur dans le monde arabe. J’ai progressé dans les deux aspects (Physico-Tactique). Lorsque je jouais au CR Belouizdad (2013-2016). Alain Michel est le seul entraineur qui m’avait fait travailler le physique. Et maintenant avec Nidal Said à Ben Guerdane.

Dans les clubs Tunisiens, si vous prenez du poids (1 ou 2 Kg). Tu es mis sur le banc de touche. Le préparateur Physique te fais travailler avec le groupe et tout seul (un programme spécial) jusqu’à tu retrouves ta place de Titulaire.En Algérie, en te laisse sur la touche et en t’oublie, la différence est là.

Le niveau du championnat tunisien est-il meilleur que celui de l’Algérie ?

Sur le plan physique et tactique bien sûr que oui. J’ai joué plein de matches  durant ma carrière. Je peux vous confirmer qu’en Tunisie, il être   faut être costaud. J’ai senti la différence des mes premiers matches, le placement et mouvement des joueurs, l’organisation de l’équipe, le schéma de jeu, les changements de rythme  et l’endurance. Des paramètres qui font la différence  avec notre championnat.

Quel est l’attaquant  contre qui vous aimez  jouer ?

C est l ivoirien Ibrahim Ouattara de l’espérance de Tunis. Il est très physique et il utilise beaucoup son corps pour pousser le ballon et accéléré. Comme je suis technique donc je le mets souvent dans la poche. Je sors souvent gagnant de ces duels. Ouattara est le profil idéal en ce qui me concerne.

Quel est l’objectif de l’union sportive de Ben Guerdane ?

Au début nous jouions pour la deuxième place mais après les grosses cylindrées (ES Tunis, Club Africain et l’étoile du Sahel) ont prit  de l’avance dans le classement général, Les dirigeants ont fixé un autre Objectif, nous visons la 5 ème place. Nous sommes 7 ème avec 23  pts  et à la reprise nous allons nous nous battre jusqu’au bout pour atteindre notre objectif.

Depuis 5 mois à cause du Covid 19 vous êtes à l’arrêt. Avez-vous un planning d’entrainements ?

Oui bien sur. Une semaine biquotidienne et une autre une fois par jour. Mais pour l’ instant je suis bloqué  en Algérie avec d’autres compatriote Bakir Islam (Club sportif Sfaxien )  et Djamel Chatal (Club sportif Sfaxien). Mes coéquipiers entament leur deuxième stage à Djerba âpres celui d’Ain Mestir. La reprise du championnat est pour le 2 Août. Je suis parti au  ministère des affaires étrangères. Ont m’a demandé de faire une demande. J’espère obtenir une autorisation spéciale de sortie du territoire et  rejoindre mon club. Je ne vous cache pas que la compétition me manque. J’ai des fourmis dans les pieds. J’espère rejouer le 2 Août contre  le CA Bizerte.

Le Maroc, Tunisie  l’Egypte reprendront  progressivement la compétition. En Algérie pas encore ?

Je ne comprends pas cette situation. Pourtant nous sommes un grand pays et les moyens ne manquent .Notre championnat est professionnel depuis 2010. J’espère  que la situation va se débloquer avec la prochaine Assemblée générale Extraordinaire ( Agex). L’heure est à la sagesse et à la raison.  Et le football reprendra sont droit.

Le club de Ben Guedan joue avec les couleurs  jaune et noir comme l’USMH, quel coïncidence ?

Je suis née et grandi à El Harrach. J’aime cette commune et USMH. J’ai évolué dans ce club durant l’année de la rétrogradation en 2018 .Croyez moi c’était très difficile pour moi d’accepter cette situation. Sa ma touché. J’espère de tout cœur  que l’USM El Harrach retrouvera l’élite le plus tôt possible. Concernant votre question, c’est vrai les couleurs de Ben Guerdane sont  jaune et noir et je suis fier de les portés, j’ai un contrat de deux ans avec US Ben Guerdane et d’ici là je souhaiterai  renouveler mon contrat avec ce club qui m’a adopter.

Sidou Solbe

Tags

Articles similaires

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
P