Ligue 1

La JS Kabylie prise en otage

Que se passe-t-il à la JS Kabylie, l’un des ténors d’Afrique ? En effet, c’est une guerre déclarée entre l’ancienne direction et la nouvelle. Ce lundi, Cherif Mellal, le président de la JSK, a refusé de quitter le siège du club pour céder la place au nouveau président, Yazid Yarichène. Ce dernier affirme qu’il possède les documents nécessaires pour présider le sextuple champion d’Afrique dans les différentes compétitions interclubs continentales. Mellal a refusé de quitter le siège, malgré la preuve de la nouvelle administration d’agir dans la légalité. Après avoir animé une conférence de presse ce matin, au siège du Club sportif amateur (CSA) à Tizi-Ouzou, les membres du conseil d’administration de la JSK, présidé par Yazid Yarichène, se sont rendus au siège de la Société sportive par action (SSPA) du club afin de reprendre officiellement les destinées de la formation phare du Djurdjura. Finalement, le groupe de Yazid Yarichène ont pu accéder au siège du club et il y aurait même une réunion avec Cherif Mellal. Les actionnaires attendent l’arrivée du huissier de justice muni d’une ordonnance du Procureur de la République pour obliger Mellal à quitter les lieux, sous peine de faire appel à la force publique. Même s’il fait dans la résistance, il semble que les jours de Cherif Mellal à la JS Kabylie sont bel et bien comptés.

-DjO.

Tags

Articles similaires

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
P