FANZINE

Le bon sens de Zetchi comme méthode

Chat échaudé craint l’eau froide, dit-on. Tout comme son prédécesseur, Zetchi Kheïeddine, le président de la FAF, Charaf-Eddine Amara, a compris que la seule voie à suivre pour éviter un affrontement avec les présidents de clubs de la L1 est celle de la consultation. Il en est ainsi pour ce qui est de la représentation algérienne en compétitions continentales, à la suite de la directive de la CAF qui a exigé les noms des clubs avant le 30 juin. «Chez nous, a déclaré Charaf- Eddine, à cette date, on ne pourra pas terminer, c’est le cas aussi de plusieurs autres championnats. On a proposé à ces fédérations d’écrire à la CAF, mais jusqu’à présent, on n’a pas reçu de réponse. Mais, on ne va pas rester les bras croisés ; il faut prendre position afin d’éviter de faire face à des situations qui n’étaient pas prévues. Parmi ces positions, on a parlé de l’arrêt du championnat, car si l’on continue, on ira jusqu’à la mi-août (…) On a alors pensé à des solutions, on a initié un débat, on a pensé à une possibilité où l’on donnerait à la CAF les noms des équipes participantes. Mais, cela a besoin de concertation à l’échelle locale. Il y a aussi la 3e proposition, celle de donner les qualités des équipes, leur dire, par exemple, de remplacer le nom du club champion par une mention (champion d’Algérie), etc. Sinon, on n’a rien pris comme décision, ce sont toutes des rumeurs

– BO

 

Tags

Articles similaires

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
P