Équipe A

Les corbeaux de la défaite ne croasseront pas longtemps

Le succès remporté par l’équipe nationale devant la Guinée (1-0) a naturellement déplu aux corbeaux de la défaite, qui tentent vaille que vaille à déstabiliser le sélectionneur national, Djamel Belmadi, et ses costauds. Ils sont connus ces quelques consultants-TV et ces pigistes occasionnels, qui ont leur place dans un cirque et non dans les rédactions ou plateaux. Ils n’ont rien à voir avec la noble profession de journaliste, mais comme ils roulent pour quelques soutiens, ils se croient intouchables pour le moment.

Pour les journalistes et les spécialistes de la balle ronde, cette victoire montre que les Verts – un des joyaux de la République – sont dans la voie du changement. C’est-à-dire dans la reconstruction globale du pays où le sport a repris sa place. Ils restent invaincus (4 victoires) depuis l’élimination du Mondial) et les 40 000 spectateurs qui se sont rendus en famille au stade d’Oran est un signe qui ne trompe pas. Il est fait de confiance et d’encouragement aux coéquipiers de Youcef Belaïlli.

La Guinée, malgré ses problèmes internes qu’elle résout vaillamment, est restée une terre de football et prépare la CAN-2025. Les Sylla Issiaga, Kourouma Moriba… qui étaient sur la pelouse d’Oran, sont les dignes héritiers des Petit Sory, Cherif Souleymane, Camara … Hélas, ils ne sont pas nombreux ceux qui se rappellent que ses stars de l’époque avaient barré la route du Mondial de la RFA aux Verts, en leur infligeant un 5-1, lors du match retour, à Conakry. (Match aller 1-0 pour l’Algérie).

Ceux qui s’en souviennent ne peuvent que savourer ce succès, et ils savent que l’Algérie n’est pas un match à gagner ou à perdre. Quant aux corbeaux de la défaite, ils finiront bien par cesser de croasser.

AB LAHOUARI

 

Tags

Articles similaires

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
P