Ligue 1

Les supporters du CS Constantine saisissent le Procureur de la République

De nombreuses sections de supporters sont mobilisées et réclament l’arrivée d’une entreprise publique, notamment celle du Mouloudia d’Oran, pour prendre en charge leurs équipes respectives. Celle du CS Constantine est allée plus loin en pérennisant et en préservant les finances de l’ENTP, filiale de Sonatrach. Dans un communiqué, ils dénoncent le recrutement à prix d’or, depuis le 1er janvier 2022, de Benabdellah Kamal dit Hadj Kamel, au poste de Directeur Sportif et ils le font savoir, d’autant que ce dernier était aux abonnés absents depuis la signature de son contrat le 1er janvier 2022. Ce qui s’apparente à un emploi fictif.

« L’intéressé touchait un salaire mensuel de 450 000 DA, accompagné de 150 000 DA de prime de victoire à domicile ; de 250 000,00 DA pour celle obtenue à l’exté- rieur, en plus d’une prise en charge pour l’hébergement, le téléphone et un véhicule de location. Et ce n’est pas tout ! Il y a d’autres privilèges liés aux article-26, et 29 de la loi 06/01 qui traite de la prévention et à la lutte contre la corruption. » Un scandale pour les amoureux du vieux club constan- tinois qui ont décidé de dénoncer cette extravagance auprès du procureur de la République la qualifiant « de corruption et de dilapidation de l’argent public ». Dans une démarche qui s’inscrit sous le : « Principe de signa- lement de la corruption qui affecte la trésorerie de l’Etat algérien et ses institutions », le collectif de supporters des Sanafir précise les contours du contrat.

Dans l’article 5, il est dit que Benabdellah Kamal en tant que directeur sportif est dans l’obligation de travailler au siège de l’équipe, or « l’intéressé n’a pas remis les pieds au siège de l’équipe depuis sa nomination le 01/01/2022. » Une affirmation qui peut trouver confirmation selon
le collectif par : « Les travailleurs de l’entreprise en sont témoins.» Pour ces motifs, les supporters du club demandent au procureur de la République « d’engager d’office une action en justice conformément à l’article 29 du code de procédure pénale à l’encontre de Omar Rayeh, président du Conseil d’administration de la Société sportive, Sporting Club Constantine, SSPA CSC, pour dilapidation de l’argent public et Benabdellah Kamal pour l’obtention d’indus privilèges dans le cadre d’un contrat de travail. » conclut le communiqué.
NAZIM BESSOL

 

Tags

Articles similaires

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
P