Portraits

L’inventeur de la feuille Morte

Valdir Pereira dit « Didi »

De son vrai nom Valdir Pereira dit « Didi », il a été le chef d’orchestre incontesté du Brésil champion du monde pour la première fois de son histoire en 1958. Il a inscrit également le 1er  but du stade Maracaña le temple sacré du football samba en 1950.

Il est connu pour l’inventeur de la feuille morte .Une frappe sur coup de pied arrêté qui faisait flotter le ballon comme une feuille morte avant de pénétrer  dans les filets adverses. En 1958, en Suède, le Brésil gagne sa première coupe du monde. Si la sélection Auriverde doit en grande partie son succès à des attaquants ; Garrincha, Vava ,Pele et Zagallo, cette première coupe du monde revient également à son chef d’orchestre, Didi. Derrière ce quatuor de choc, ce joueur expérimenté de 30 ans a donné le ton face à des adversaires tels que le pays de Galles, la France et la Suède. Né en 1928, Valdir Pereira, surnommé « Didi » débute sa carrière professionnelle à l’Américano FC en 1946. Après quelques saisons dans les petits clubs de Sao Paulo, il franchit une étape en 1949 en rejoignant les rangs de Fluminense. Au fil des années, il y deviendra une des premières légendes du Maracaña. Son pouvoir d attraction  fascinait les foules. En sept saisons avec ce club, il remporte le championnat de Rio Janeiro  en 1951 et la coupe de Rio en 1952. Après ces débuts avec la séleçao en 1952, il fait ses premiers pas en coupe du monde lors de l’édition de 1954 en Suisse, où ses talents  d’organisateur et de meneur apparaissent au grand jour.Mais considérer Didi uniquement comme un distributeur de bons ballons serait occulter ses qualités de buteur, comme dans son club de Botafogo ou il décroche dés sa première saison le championnat de Rio en 1957. Vainqueur d’une seconde Coupe du monde, en  1962, ce demi offensif, faux lent à la lecture du jeu instantanée hors du commun, se signale aussi en inventant le coup franc en « feuille morte » : un tir brossé qui survole le mur avant de pénétrait dans la lucarne du gardien de but adverse. Claude Abbes, le dernier rempart de l’équipe de France en fait l’amère expérience en demi finale de la coupe du monde 1958.

Il signe au Real Madrid

Cette année-là, Didi est désigné meilleur joueur du tournoi par la presse internationale. Durant l’été 1959, il rejoint l’Europe et le meilleur club du monde : le Real Madrid  de Ferenc Puskas et d’Alfred Di Stéfano, quadruple vainqueur de la Coupe d’Europe des clubs champions. En dépit de sa réputation, cette expérience est un échec pour le Brésilien. Il ne dispute que 19 matches sous le maillot merengues (pour 6 buts) et rentre au pays seulement un an plus tard. Des passages éclairs dans plusieurs clubs brésiliens avant de raccrocher les crampons en 1967 à l’âge de 39 ans .  Après sa carrière de joueur, celui qui fut le premier à inscrire un but dans le Maracaña, lors du match d’inauguration de ce stade mythique en 1950, dirige la sélection du Pérou qu’il qualifié pour sa première phase de coupe du Monde en 1970 au Mexique. L’équipe péruvienne, emmenée par Hector Chumpitaz et Teofilo Cubillas, atteint les quarts de finale et est éliminée par le …Le Brésil de Pelé. Hospitalisé fin avril 2001, Didi est opéré de la vésicule biliaire et des intestins. Il succombe à une pneumonie le 12 mai. Il était âgé de 72 ans.

LEGFOOT

Tags

Articles similaires

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
P