Éliminatoires de la coupe du monde

Niger-Algérie : chronique d’une programmation

Il fallait bien la raconter celle-là, puisqu’elle a tenu en haleine, pendant un bon moment, l’opinion sportive et les réseaux sociaux. L’histoire de la programmation de la double confrontation Algérie – Niger, comptant pour les 3ème et 4ème journées des éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA – Qatar 2022, qui a connu plusieurs rebondissements. Cela a débuté avec les propositions introduites par les deux Fédérations, algérienne et nigérienne, pour la date FIFA du mois d’octobre allant du 4 au 12. Le Niger ayant opté dans un premier temps pour le lundi 11 octobre, le staff technique national des Verts a, quant à lui, choisi le vendredi 8 à 17h00 pour la manche aller au stade Mustapha Tchaker de Blida.

Pourquoi 17h00, alors qu’habituellement les Verts ont toujours joué en soirée ? Ce choix est dicté par des considérations techniques et méthodologiques, voire organisationnelles. Le sélectionneur Belmadi a programmé une séance d’entraînement juste après le match-aller face au Niger, avant que les joueurs n’aillent dîner et tomber dans les bras de Morphée, pour rallier le lendemain, samedi 9 octobre, par vol spécial, la capitale Niamey. Seulement, en réponse à cette programmation, Jean- Michel Cavalli, le sélectionneur du Niger, a demandé à sa Fédération de décaler le match-retour de 24 heures, soit le mardi 12 octobre, au lieu du lundi 11. Ainsi, à son tour, son équipe récupérerait de son voyage et gagnerait une journée.

La FIFA accède à la doléance de la Fédération nigérienne (FNF) et de son président, le Colonel-Major Djibrilla H. Hamidou, membre du Comité exécutif de la CAF. Une décision logique, puisque le 12 est toujours une date FIFA, tout en fixant l’heure de la rencontre à 14h00. Ce changement a fait réagir, à nouveau, la partie algérienne qui a compris que le diable était dans le détail. Belmadi a remis, alors, l’horaire du match-aller à 20h00 au lieu de 17h00, permettant ainsi à ses joueurs d’évoluer en nocturne, tout en décalant le départ au Niger pour le dimanche 10 octobre. Le samedi 9, étant consacré à la récupération pour les éléments qui joueront la veille, alors que le reste de l’effectif suivra une séance d’entraînement.

La FAF a également demandé à ce que l’horaire de Niger – Algérie soit fixé également en nocturne, compte tenu des conditions climatiques (une moyenne de 30,7°c et une maximale de 37,3°c, durant le mois d’octobre). Dans l’après-midi du lundi 20 septembre, la FIFA arrête l’horaire à 19h00 GMT, soit 20h00 heure de Niamey et celle d’Alger. Les Algériens sont soulagés, mais pas pour longtemps. Le gouvernement du Niger saisit la FNF qui sollicite de nouveau la FIFA, en introduisant une nouvelle requête, celle d’avancer le match pour 16h00 GMT (17h00) vu que dans ce pays aucune manifestation n’est organisée en soirée en raison de restrictions sécuritaires. La FIFA accède à cette demande et informe les deux Fédérations dans la soirée de cette nouvelle programmation.

Ainsi a pris fin le feuilleton à rebondissements qui a enflammé la Toile, allant jusqu’à évoquer la théorie du complot. Maintenant, place aux deux matchs !

-LA FORDASSE

 

Tags

Articles similaires

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
P