Competitions

Omam BIYIK  » l’impossible n’est pas Camerounais »

Héros du mondial 1990 en Italie avec Roger Mila. François Omar Biyik buteur émérite au Cameroun, en France et au Mexique, depuis deux ans il est l’entraineur Adjoint de la sélection du Cameroun. Il évoque et en exclusivité au micro du journaliste Walid Bouaouiche de la Radio d’Algérie Internationale (RAI) la prochaine CAN, la coupe du monde et bien sur la bande à Djamel Belmadi qui fait trembler l’Afrique.

  Face à la Côte d’Ivoire vous avez souffert ?

C’était un match très difficile et compliqué mais les joueurs ont fait l’essentiel pour gagner. Nous avons préparé sereinement la rencontre malgré le temps qui nous avez fait défaut. Nous avons joué le Malawi le samedi en Afrique du Sud puis il fallait revenir au Cameroun. Nous avons préparé nos joueurs mentalement car c’était la finale de ce groupe D qualificatif pour le mondial. On savait que la côte d’ivoire avait une équipe assez homogène. Nous avons eu de la chance de marquer en premier et pouvoir tenir le score. Cela n’a pas été pas facile sur le banc de touche. Il y avait beaucoup de nervosité.

Aujourd’hui, on attend juste le prochain tirage de la phase finale pour aller en coupe du monde du Qatar 2022.

Lors de ce tirage souhaitez-vous éviter l’Algérie ?

Vous savez lorsqu’on arrive à un certain niveau de compétition on ne choisit plus. Je pense que les équipes du premier chapeau vu le contexte actuel ont vu que nous étions capable d’aller au mondial après avoir éliminé la côte d’ivoire dans un match difficile. A mon avis beaucoup réfléchissent et souhaite éviter le Cameroun.

Maintenant, nous n’avons plus le choix. Nos lions indomptables ont fait le boulot de la première et aller aux barrages.  Nous attendons sereinement le tirage et quel que soit l’adversaire, si nous voulons aller en coupe du monde, il faudra gagner ce match.

Ou battre la sélection Algérienne pour mériter cette place en coupe du monde ?

 l’Algérie est championne d’Afrique avec une très belle génération. Un entraineur qui est venu mettre de l’homogénéité dans un collectif extraordinaire. Cependant, je pense que la première équipe que j’aimerai voir en coupe du monde c’est « le Cameroun ».

 Par ailleurs, si nous pouvant éviter la sélection Algérienne, ça serai une bonne chose. Il faudrait se préparer à affronter toutes les équipes possibles du premier chapeau. Il n’y a plus de match facile, c’est des duels en aller-retour donc tout reste possible. J’aimerai que le Cameroun soit en coupe du monde accompagner de 4 belles équipes Africaines.

L’Algérie c’est 33 matches sans défaite avec sa star Ryda Mahrez, Bennacer et Belaili … C’est du lourd ?

Il faut rendre hommage au coach Djamel Belmadi. Il a su mettre ses idées en place pour que cette équipe soit complète. Le coach Algérien a accompli un travail colossale, rendre les fennecs champion d’Afrique et autant de matches sans défaite (33). Certes les verts ont des joueurs de talents mais on peut avoir des talents et pas une grande équipe. L’Algérie a les deux. La star que vous avez cité (Mahrez…) et les autres sont fort mais aussi des faiblesses à exploités. Les voir jouer, nous procure du plaisir. L’équipe d’Algérie a de grands joueurs mais n’oubliant pas, il y a 10 équipes qui veulent aller en coupe du monde et personne ne va vendre la peau de l’ours avant le jour «J».

Est-ce que votre jeune équipe pourrait remporter la CAN à domicile ?

C’est une équipe en reconstruction on essaye d’apporter un collectif. Il y a beaucoup de jeune joueur de talent manquant d’expérience. Gagné la coupe d’Afrique au Cameroun autant pays organisateur (9Jan- 6 Fév), il n y a pas beaucoup de pays qui l’on fait ici en Afrique. Nous tenons à aller au bout de cette compétition et remporté la coupe même si on sait que cela va être très difficile. Tous les joueurs qui vont arriver voudront gagner au Cameroun.

  Nous avons 5 coupes d’Afrique, toutes remporté à l’extérieur. Nous croyons et nous travaillons dur. Il nous reste un mois et demi pour bien nous préparer et entamer le tournoi la tête haute.

 C’est votre objectif ?

Oui, comme vous le dite après deux ans de travail, nous avons une équipe pour aller très loin dans cette compétition.Outre, la phase finale, beaucoup de chose dépende pour gagner la CAN. Nous avons fixez des objectifs. Et parmi ces objectifs c’est de gagner la coupe d’Afrique des nations à domicile. Je sais les grandes équipes telles l’Algérie, la Tunisie, l’Egypte et le Nigeria. Il y a proverbe qui dit « l’impossible n’est pas Camerounais », nous y croyons déjà pour aller au bout de cette CAN. C’est-à-dire la gagner et se qualifier à la coupe du monde Qatar 2022.

 Maintenant on sait que le champion d’Afrique l’Algérie à une très grande équipe. Il faut se méfie et se préparer. Pour le moment l’Algérie n’est pas dans notre groupe nous travaillons pour passer déjà au deuxième tour de cette compétition africaine et on verra la suite.

Votre rêve est de qualifier les lions indomptables au mondial du Qatar 2022 ?

 Vous savez, il y a les rêves et les réalités. J’ai rêvé de jouer au foot je l’ai fait. J’ai rêvé de jouer la coupe d’Afrique je l’ai fait et la coupe du monde aussi. Aujourd’hui, autant qu’entraineur adjoint de la sélection du Cameroun, mon rêve de participer à la coupe du monde du Qatar est réalisable, surtout pour le peuple et le football camerounais afin qu’ils soit représentatif au niveau africain et mondial.

 J’espère que ce rêve se réalisera mais pour cela il faut mettre les bouchés doubles. Il faut travailler et faire comprendre aux joueurs l’importance de jouer une coupe du monde et continuer à donner du plaisir au peuple camerounais.

Walid Bouaouiche (RAI)

 

 

 

Tags

Articles similaires

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
P