Centre Est

SA Sétif: Benhocine ‘’ Les clubs amateurs ne sont pas protégés ‘

Sétif a tout le temps produit des joueurs qui ont marqué de leur empreinte l’histoire du football algérien. De Rachid Makhloufi en passant par Abdelhamid Salhi puis Antar Osmani, la ville de la Cité d’Aïn El Fouara demeure jusqu’à ce jour, un véritable vivier ou y participent plusieurs clubs et non des moindres comme l’ESS, l’USMS et le SAS. Bien qu’évoluant dans des paliers inferieurs ou le strict minimum dans la prise en charge des jeunes catégories n’existent pas par rapport au manque des moyens. Il reste cependant qu’on essaye tant bien que mal de faire avec. C’est le cas de le dire par exemple sur le Stade Africain Sétifien (SAS). Réputé dans le domaine de la formation, le club des Martyrs continue de faire parler de lui chaque été puisqu’ils sont entre cinq à six éléments qui partent pour des clubs plus huppés dont le mieux indiqué n’est autre que l’Entente de Sétif. ‘’ Effectivement, à la fin de chaque saison, on assiste au départ aux moins de cinq jeunes joueurs vers l’ESS plus particulièrement. On forme chaque année plus des centaines d’ enfants. C’est presque un record au niveau de l’Est algérien. C’est vrai que nous manquons terriblement des moyens. Cependant, on fait tout notre possible pour mettre à la disposition des joueurs et des staffs techniques les conditions nécessaires pour bien travailler ‘’ nous a déclarer le président du SAS, Djamel Benhocine qui souligne en outre que les clubs amateurs ne sont pas protégés pour qu’ils défendent leurs droits dans la formation en constatant le départ de leurs pépites.

Le dossier de l’accession

‘’ Cet été on vient de perdre un jeune international des U-17, Kherroubi en l’occurrence. Il existe des équipes du championnat de la Ligue 1 Mobilis qui n’ont pas un international dans leurs rangs. C’est pour vous dire, qu’il y a bel et bien un travail de fond qui se fait à notre niveau. Il est allé à l’ESS.  La logique dit qu’on a le droit de bénéficier des droits de formation mais nous devons attendre jusqu’à ce que le joueur signe un contrat pro tout en prenant le soin de lui faire un passeport auprès de la Ligue. C’est dommage car de cette manière, on n’aide pas les clubs amateurs qui souffrent dans l’anonymat puisque les yeux sont  toujours rivés vers les divisions supérieurs ‘’ a ajouté notre interlocuteur qui appelle aussi les autorités locales à aider les clubs formateurs. Enfin, concernant l’affaire de leurs cas vis-à-vis de l’accession en division nationale amateur puisque le SA Sétif s’est classé 9 ème  cette saison dans la division Inter-région groupe Centre-Est , Benhocine nous a appris qu’il a déposé un recours auprès de la commission des recours de la FAF. ‘’ On attend l’issue de la prochaine réunion du bureau fédéral ‘’ a-t-il conclu.

 Farès Rouibah

Tags

Articles similaires

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
P