Competitions

Salah Assad « c’était un jour sans … »

Une 29e rencontre sans défaite pour les champions d’Afrique en titre face au Burkina Faso, en marge de la 2e journée des éliminatoires de la Coupe du Monde, Qatar 2022. Un résultat largement commenté souvent avec beaucoup de légèreté. Botola s’est rapprochée de l’ancien international, Salah Assad, pour avoir sa lecture du match et son analyse. D’emblée il se montre rassurant « ça arrive. Passer à côté de son match ou d’une partie du match est une chose qui arrive. » nous a expliqué l’ancien ailier du RC Kouba. Et d’enchainer « nous avons fait match nul à l’extérieur, ce n’est pas une défaite, ce n’est pas non plus la fin du monde, c’est très important de le rappeler. Nous étions certes très loin de notre niveau habituel, je dirais que c’était un jour sans, pour certainement une multitude de raisons que le coach est plus à même d’identifier.

L’ex-international de poursuivre : « Mais le plus important est de ne pas avoir perdu la rencontre. Lorsque tu es bon et que tu ne marques pas ce n’est pas bon. Mais lorsque tu es en difficulté, un cran en dessous, dans un jour sans comme hier (déclaration réalisé mercredi, le lendemain du match) et que tu ne perds, en plus à l’extérieur, je dirais que c’est un bon point » nous a signalé le double mondialiste (1982-1986). A ses yeux après la première mi-temps où le score aurait pu être plus lourd en faveur des Verts « c’est l’ensemble de l’équipe qui n’avançait plus. Ce n’est pas la défaillance d’un joueur ou deux, mais c’était général. Encore une fois le plus important est que même dans la difficulté cette équipe ne rompt pas.» conclut Salah Assad.

-MM

 

Tags

Articles similaires

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
P