Média

Sale temps pour Ennahar et … le MJS

Une grosse polémique amplifiée par les médias à la solde des Issabistes (les partisans de l’ancien régime des oligarques) dont un des directeurs purge une peine de prison, ont pris pour cible la Fédération Algérienne de Football et son président Kheïreddine Zetchi. Ce dernier réhabilité par le TAS de Lausanne a une semaine des élections et qui a retiré sa candidature au Conseil de la FIFA, la veille du scrutin, semble être victime d’une cabale. Il est accusé d’avoir voté pour la modification des statuts de l’instance continentale.

Ce qui est faux annonce un communiqué de l’Instance fédérale qui a décidé de saisir la justice « pour diffamation au sujet de l’information colportée par le journal Ennahar Online au sujet d’un prétendu vote lors de l’Assemblée générale ordinaire (AGO) de la Confédération africaine de football (CAF) contre la République arabe sahraouie démocratique (RASD) » En effet, toujours selon la même source : « Ce journal a, sans prendre la peine de vérifier ces informations calomnieuses, en se rapprochant simplement de la direction de la communication de la FAF, n’a pas hésité à les mettre à la Une avec un titre racoleur dans le seul but de nuire à la personne du Président de la FAF, à cette instance et à l’Algérie. Cette attitude irresponsable qui n’honore pas son auteur ni le média à travers lequel il s’est exprimé ne restera pas sans suite puisque toutes les institutions de l’Etat seront saisies à ce sujet, en plus de la justice ».

Toujours au sujet de cette polémique qui est devenue une affaire d’Etat, la FAF a également publié un communiqué dans lequel elle annonce déposer une plainte auprès de la justice « au sujet de la divulgation d’une pièce officielle paraphée, sortie d’un chrono et ne portant pas l’accusé de réception de la fédération transmise aux médias. Un acte vil et condamnable par la loi algérienne en vigueur. La FAF s’interroge sur l’intérêt et le timing de cette fuite organisée, si ce n’est pour porter atteinte à cette instance et surtout à l’Algérie. » Cette plainte contre X vise en fait le MJS puisque le document n’avait qu’un seul destinataire. Et comme, un bras de fer oppose le MJS à la FAF au sujet de l’organisation de l’Assemblée Générale Elective, il n’y a pas de fumée sans feu estiment les observateurs.

 ABL

 

Tags

Articles similaires

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
P