Portraits

Un aigle Royal

Augustine Okocha, dit «Jay-Jay»

Le Nigérian est sans conteste l’un des footballeurs les plus doués de sa génération. Adulé par tout un pays et idole d’un continent, il est parvenu, grâce à ses grigris, à emmener son pays au sommet mondial et à faire le bonheur de ses supporters et des amateurs de football.

Sa passion pour le football le conduit à faire ces gammes au Enugu Rangers International Football Club. Mais c’est en Europe que le Nigérian explose. Le milieu de terrain offensif y débarque à l’été 1992 et plus précisément en Allemagne dans le club de l’Eintracht Francfort. En Bundesliga, le Nigérian va s’inscrire dans la durée puisqu’il va effectuer quatre saisons pleines, durant lesquelles il disputa 90 matches de championnat pour 17 buts inscrits, plus 14 matches en Coupe d’Europe pour 2 buts inscrits. En 1996, il opte pour le club turque de Fenerbahçe, où il laisse exploser sa  formidable technique, ses gris-gris et son sens du jeu. Grâce à ses qualités, il va devenir l’un des chouchous des supporters et son rendement va s’en ressentir puisqu’il inscrit la bagatelle de 30 buts en 63 matches de championnat. Deux années plus tard, fort d’une renommée grandissante, il rejoint le PSG pour la modique somme de 102 MF, soit 15 millions d’euros (record de l’époque pour un transfert en France). Dans le club de la capitale, Jay-Jay va connaître le haut niveau et va marquer les esprits. Dès son premier match officiel sous les couleurs parisiennes, face à Bordeaux, il inscrit un but d’anthologie : une frappe superbe de plus de 35 mètres qui va se loger dans la lucarne du gardien girondin. Mais, Paris c’est aussi des moments difficiles pour lui ponctués de blessures et de multiples changements d’entraineurs, ce qui ne l’empêche pas d’aller en terme de son contrat. En 2002, il opte pour le championnat Anglais et s’engage alors avec les Bolton Wanderers, où il passe quatre nouvelles années. A 33 ans la retraite n’est plus bien loi et il rejoint comme beaucoup d’autres joueurs le Qatar, la nouvelle destination à la mode. Mais contrairement à qui y finissent leur carrière « Jay-Jay » opte pour un ultime ultime défi, il effectue un come-back en Angleterre avec l’équipe de Hull City en Championship (L2 anglaise), qu’il mène en First League.

Une brillante carrière internationale

Les performances de Okocha en club l’amène vite a être sélectionné en équipe nationale du Nigeria. Il intègre la sélection en 1993 et n’en sortira plus jusqu’en 2006. Il fait partie de la génération dorée des Super Eagles, en compagnie de Nwankwo Kanu. En 1994, ils remportent la Coupe d’Afrique des nations en Tunisie, en battant la Zambie (2-1). Cette même année, ils se qualifient pour la première fois de leur histoire à la phase finale de la Coupe du monde aux États-Unis. Sous l’impulsion de Okocha, le Nigeria atteint les huitièmes de finale du Mondial américain, éliminé, après prolongations, par l’Italie de Roberto Baggio. Médaille d’or aux JO d’Atlanta en 1996, le Super Ealge éclate en 1998 en France, étalant aux yeux du monde sa classe et son aisance technique. Durant ce tournoi, Okocha va être surnommé «Jay-Jay» grâce à un geste technique qui consiste à faire une roulette du pied droit, feinte de roulette du pied gauche enchaînée à une feinte de corps pour éliminer l’adversaire direct. Ce geste est entré dans les annales du football. Deux ans plus tard, en 2000, le Nigeria d’Okocha atteint la finale de la Coupe d’Afrique des nations sur ses terres. Mais, malheureusement pour Okocha, son équipe est défaite aux tirs aux buts par le Cameroun. En 2002 et 2004, il échoue une nouvelle fois en terminant troisième de l’épreuve continentale. La carrière internationale d’Augustine «Jay-Jay» Okocha prend fin en 2006. Okocha compte 75 sélections et 14 buts avec le Nigeria entre 1993 et 2006. Jay-Jay a fait ses adieux au ballon rond, en juin 2008 devant 20 000 de ses compatriotes, au Nigeria, à l’occasion de son jubilé, organisé au Warri Township Stadium. Joseph Yobo, El-Hadji Diouf, Benjani ou Nwankwo Kanu étaient venus participer à la fête avec l’ancien milieu de terrain du Paris SG aujourd’hui âgé de 36 ans.

DJAMEL AHMED-TAYEB

Tags

Articles similaires

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
P