Analyses

Un coup de fil Ô combien malsain

Décidément, l’ex-gestionnaire de la FAF, Mohamed Raouraoua ne recule devant rien. Mardi soir, il a joint par téléphone le candidat à la présidence de la FAF, Amar Bahloul, pour s’excuser de l’incident qu’il a provoqué, le 17 avril 2018, aux Emirats Arabes Unis lors de l’Assemblée Générale de l’Union Arabe de Football (UAFA). Ce jour-là, il avait tenu des propos « scandaleux » et «dégradants» envers le représentant de la FAF et de l’Algérie. Faut-il considérer ce coup de téléphone comme un geste d’excuse et d’apaisement ? Ceux qui ont pratiqué ce personnage ont failli étouffer de rire et les observateurs ont une toute autre lecture d’autant que l’info a été rapidement répercutée sur les réseaux par ses serviteurs. Il s’agit ni plus ni moins, à travers cette initiative, d’améliorer son image plus que jamais ternie ses derniers jours par cette réunion, la veille de l’AGO où il s’est servi d’un mort (Allah Yarhamou) pour mener campagne contre la FAF.

ABL

Tags

Articles similaires

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
P