CompetitionsNon classé

Azzedine Benchaïra ‘’ J’ai passé 7 fabuleuses années à Sétif ‘’.

Il a marqué de son empreinte son passage chez l’Entente de Sétif de 2003-2010, ils sont rares en effet, les joueurs comme Azzedine Benchaïra d’être considéré comme l’un des meilleurs numéro 6 dans l’histoire du club de la Cité d’Aïn El Fouara.

Et pour cause son palmarès par de lui-même. deux fois champions d’Algérie (2007 et 2009), vice champion d’Algérie en 2010, finaliste de la Super coupe d’Algérie en 2007, vainqueurs a deux reprises de la Ligue des Champions Arabe en 2007 et 2008, Supercoupe de l’UNAF (2010) et finaliste de la Coupe de la CAF en 2009. Une époque que le onze de l’Aigle Noir balayer ou presque tout sur son passage. Avec en outre Lahlouh derrière, Lemmouchia et Hadj Aïssa peu avancé, il constituait ensemble un milieu royal qui signait sa présence là ou il passait ‘’ Effectivement, Sétif avait une grande équipe a cette époque. On avait aussi des staffs techniques compétents et une administration toujours disponible avec un certain Walid Sadi. Ceci dit, la clé de notre réussite s’étais bien cette bonne humeur et les bons rapports entre tout le groupe. croyez-moi cela fait plusieurs années que la majorité d’entre nous on arrêté de jouer mais on est resté en contact permanant. J’avais juste il y a quelques minutes au téléphone Hadjaoui et Touil. Je parle aussi presque quotidiennement avec Hadj Aïssa. C’est des frères. Franchement, ce fut des moments inoubliables pour nous ‘’  raconte l’enfant de Biskra qui avait rejoint l’ESS l’été 2003 en provenance de l’USB.

La clé de la réussite de l’ES Sétif

  ‘’ J’ai joué sept années à Sétif. Une période pleine aux cours de laquelle notre équipe faisait peur là ou elle passé. Nous avons gagné a deux reprises la Coupe Arabe des Clubs. On a aussi enchaîné avec des titres de champions d’Algérie. On a raté d’un cheveu la finale de la CAF. C’est aussi une période ou le football algérien a commencé à revenir au devant de la scène après plusieurs années de disette. Le moins que je puisse le dire de mon passage avec l’ESS, c’est que je suis amplement satisfait de ce que j’ai pu faire. Je suis aussi fier d’avoir porté les couleurs de cette équipe et provoquer autant de joie chez les supporters. J’ai connu aussi des hommes dans cette ville qui m’ont accueillie avec les bras ouverts ‘’ dira t-il encore. Dans notre discussion, Azza comme on préfère l’appeler à  Sétif est revenu  la relation un peu spécial qui le liait à Adel Maïza, l’ex-international d’Annaba et  qui a porté les couleurs Sétifiennes durant plusieurs saisons à tel enseigne qu’on les surnommer les inespérables. ‘’ Avec Adel, on a passé ensemble des années formidables. Lui comme Raho, Hadj Aïssa, Lemmouchia, Keita ? Adiko, Yekhlef, Benchadi, Touil, Hadjaoui et les autres on constituait une famille. C’est ça le principe du football ‘’. Sur sa reconversion comme manager puis entraîneur chez les jeunes catégories au sein d’une académie de football, notre interlocuteur a affirmé qu’il existe une grande différence entre un joueur qui se forme dans une académie et un autre dans un club. ‘’ Avec un club, il faudra d’abord passer des tests et prouver. Ce qui n’est pas le cas dans une académie. Il y a d’autres principes sur laquelle on travaille dans les équipes et celui des académies. toutefois, j’estime que c’est une bonne expérience pour moi ‘’ a-t-il précisé en soulignant qu’il n’a pas trop tardé au sein de la direction de l’USB la saison passé en occupant le poste de manager général durant quelques semaines avant de partir suite au retrait de Brahim Saâou qui été derrière sa venue.‘’ Je n’ai tardé puisque j’ai travaillé seulement durant quelques semaines. Cela dit, j’ai quant même convaincu Mounir Zeghdoud à venir entraîner l’équipe et il est venu. L’USB reste le club de ma ville natale et là ou je me suis fait un nom. Je ne ménagerai aucun effort pour apporter ma contribution si l’occasion se présente  ‘’ a-t-il fait savoir.

Les chances des Verts au Qatar en 2022

Abordant le sujet des Verts et le début dans quelques mois des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022 au Qatar, un événement que le coach Djamel Belmadi et son groupe compte le marquer et confirmer le sacre africain de 2019 en Egypte. ‘’ Nous avons un très bons groupe et un entraîneur compétant. Il a su donner un grand plus à l’Equipe Nationale. Il a donné naissance à un groupe solidaire et plein de volonté. C’est ce qui a transcendé nos joueurs et leur donner plus de confiance en leurs moyens. Je pense sincèrement que nous avons le potentiel pour se qualifier d’abord et faire honneur aux couleurs nationales au Qatar  nchallah ‘’ conclut-il. Juste pour rappeler enfin qu’Azzedine Benchaïra a joué également chez le CABBA (2010-2011), à la JSMB aux cours de l’exercice (2011-2012) et la saison suivante chez l’USMBA (2012-2013). Trois autres saisons loin de Sétif mais avec à la clé aussi une accession en Ligue 1 avec l’USM Bel Abbès en 2014 et une autre accession cette fois en ligue 2 avec l’US Biskra, le club de ses débuts.

 Farès Rouibah.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles similaires

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
P