Ligue 2Ligue 2 Centre

Aziz Abbès ‘’ Une D-2 en deux groupes, c’est la bonne solution ‘’

 La FAF a apporté des changements dans le système de compétition. Un changement intervenu en raison de la situation sanitaire que touche le pays depuis déjà plusieurs mois et cela par rapport à la pandémie du nouveau coronavirus. Du coup, la D-2 (ex-Ligue 2) a était divisé en deux groupes de 16 équipes. Un groupe Centre-Est et un second Centre-Ouest. Les deux premiers des groupes accèdent  alors que six clubs descendent au palier inférieur à la fin de la saison. Des indices qui annoncent d’ors est déjà une saison compliquée pour toutes les équipes. ‘’ Effectivement, la FAF a introduit  des changements dans le système de compétition par rapport aux circonstances née de la pandémie du Covid-19. On n’a pas le choix. On doit faire avec. Il y a eu aussi la composition de deux groupes Centre-Est et Centre-Ouest. Je pense que c’est la meilleure solution qu’on peut compter sur elle pour passer cette année de transition. ça va aussi éviter beaucoup de problèmes aux équipes notamment en ce qui concerne les dépenses dans les longs déplacement ‘’ nous a dit le coach Aziz Abbès qui vient d’accéder en ligue 1 à l’issue de l’exercice 2019-2020 avec le Widad de  Tlemcen .Maitrisant parfaitement son sujet pour avoir vécu presque toute sa carrière dans l’anti chambre de l’Élite avec à la clé plusieurs accessions dont deux d’affilée avec le NC Magra  en 2019 et le WAT en 2020. L’ancien coach de l’USMH a estimé à ce que le niveau baisse sur le plan technique chez toutes les équipes et ce, par rapport à plusieurs paramètres. ‘’ Oui, sur le plan technique on s’attend à ce que le niveau baisse. Nous allons assister en outre à une lutte acharnés entre toutes les équipes puisqu’il y aura six clubs qui vont descendre. On pensera beaucoup plus au maintien qu’autre chose. On a peur que cela va provoquer une certaines tension entre les équipes ce qui va sans doute engendrer la violence. Bon, on parle du huis clos qui sera imposé et ceci va nous éviter beaucoup de problèmes à mon sens ‘’ a ajouté notre interlocuteur qui avoue en outre qu’il sera difficile pour les techniciens de gérer une saison exceptionnelle avec des joueurs qui sont à l’arrêt depuis presque six mois.

‘’ C’est l’intelligence d’un entraîneur qui fera la différence en matière de préparation »

’’ Ça va être difficile. C’est une année transitoire. Je ne suis pas en train de noircir l’image de notre football mais c’est la réalité. On va devoir faire face à une situation exceptionnelle ou il faudra être intelligent dans la gestion du groupe et former une équipe compétitive. Moi par exemple, je vais avoir 27 licences. Je compte diviser le groupe en deux parties pour composer deux équipes. Je vais compter sur tous les joueurs et ceci m’évitera les blessures car j’avoue qu’il sera compliqué à n’importe quel technicien de mettre en place une préparation adéquate. Ça revient au final à l’intelligence de l’entraîneur qui va essayer de gérer avec ce qu’il y aura entre ses mains ‘’ a dit encore Aziz lequel interrogé par ailleurs sur son avenir, il souligne qu’il ne s’est pas encore fixé définitivement son sort ‘’ avec le WAT, j’attends qu’on finisse avec les assemblées de la SSPA et de la CSA. Rien n’est encore clair , néanmoins si l’ancien comité sera réélu, il est fort possible pour que je continue avec eux .Si non j’ai reçu des offres intéressantes de la part de nombreuses équipes comme la JSMB, l’USMH, le MOC et l’USMAn que je vais étudier dans le cas ou je ne reste pas à Tlemcen ‘’ a-t-il conclut.

 Farès Rouibah.

 

 

 

 

Tags

Articles similaires

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
P