Ligue 2 Est

USM Annaba: Dr Halem  » Chercher au fur à mesure le rythme dans le jeu »

Ahmed Halem (Photo: au milieu) est le préparateur physique par excellence de l’USM Annaba qui évolue en ligue 2 groupe Est cette saison. Le compétent docteur d’État en théorie et méthodologie de l’entrainement évoque à Pitchakfoot la préparation d’avant saison et la forme des joueurs Annabis à la veille de leur premier match de championnat contre le MSP Batna au stade Abdelkader Chabou (15H).

9 mois de repos forcé

« C’est vrai qu’après une longue durée d’arrêt, c’était très difficile au départ ,mais bon on a commencé petit à petit par un travail de capacité au niveau des joueurs ensuite un petit peu augmenter le rythme on est passé à  certains travail de Vitesse Maximale Aérobie (VMA). On est resté un mois sur le même travail mais 45 jours sont suffisant, on a établi un programme de préparation  qui est en trois étapes:.

  • Endurance et renforcement
  • Travail spécifique
  • Pré-compétitif        ( joué plusieurs matches amicaux)

Nous sommes au top sur le rythme de jeu, nous pensons que le début de la  compétition finalisera et complètera notre préparation.Voila ce que nous avons planifié d’ici le 12 février pour le premier jour de championnat« .

Le stage d’Alger

« C’est vrai qu’on avait fais déjà deux stages de préparation,celui d’Alger on a fait un petit travail combiné dans le sens où on a intégré des joueurs du moment qu’il y a quand même un effectif assez riche, donc on a programmé cinq matches et le 12 janvier on a terminé ce regroupement par une rencontre aussi et avec une récupération de joueurs. Maintenant, qu’est-ce qu’on peut retenir comme leçon des cinq rencontres ,c’est beaucoup plus on voulait savoir quelle était la réaction des joueurs pendant ces matches là  du moins du point de vue physique? parce que c’est le domaine qui m’intéresse le plus, le point  technico-tactique ça c’est du domaine de l’entraineur en chef. Du point de vue physique c’est-à-dire que les joueurs acceptent la charge compétitif c’est vrai que là c’est pas à 100 % pour l’instant mais bon il y a quand même un petit indice qui me dit qu’ils se portent bien et qu’ ils acceptent cette charge compétitif.Nous avons acquit le travail de cohésion qui se fait au niveau de ses joueurs mais ce qui m’intéresse, c’est beaucoup plus le volume de jeux et essayer de chercher au fur à mesure  le rythme dans le jeu voilà à peu près l’idée générale. »

Les  joueurs seront prêt à 100 % – 90%- 80%

« Pour vous dire qu’ils vont être prêt à 100% c’est faux c’est quasiment impossible mais bon il y a quand même si vous voulez quantifier nous allons dire qu’ils sont aptes à affronter les équipes durant cette période à partir du 12 février. maintenant quand à la forme exact ? moi je pense que c’est avec ce volume de jeux de compétition officielle qu’ on va acquérir beaucoup plus de rythme et les joueurs vont  rentrer carrément dans cette période compétitive mais  pour l’instant même si on a fait autant de matchs amicaux ça reste toujours cet indice ce n’est pas un match officiel et tant que ce n’est  pas un match officiel ou toutes les conditions sont réunies pour cette compétition, on a vu que le joueur a peur de se blesser, il s’énerve rapidement lorsqu’ il a un contact avec l’adversaire alors que si on prend en compte ces deux paramètres une compétition officielle c’est un arbitre officiel on n’a pas le droit de s’énerver ,on n’a pas le droit de répondre, on n’a pas le droit de taper et de réagir au coup de l’adversaire parce qu’il y a un arbitre qui doit diriger cette rencontre. Il y avait quand même beaucoup de choses à travailler et améliorer avant d’arrivé au 12 février pour affronter le MSP Batna à domicile. Notre souhait été de ne pas avoir de joueur blessé  et nous y sommes arrivés; c’est ce qui est le plus important. Je le redis continuer comme ça  donc on y va molomolo et on est en train de gravir un petit peu les échelons petit à petit même les étapes, c’est bien, c’est un bon signe et acquiert à ce rythme ne serait-ce qu’ à 70 %.« .

La méthode Halem

« Ma méthode de travail fait en sorte que cette ambiance puisse être crées et je crois que la meilleure façon de créer cette ambiance c’est de convaincre les joueurs de la charge quand leur administre.C’est-à-dire que si le joueur est convaincu de ce qu’il fait on a déjà 50 % de gain donc il y croit, il travaille et à partir de là nous avons un groupe. C’est des joueurs on essaie de leur inculquer un petit peu l’esprit professionnel de travailler parce que les problèmes commencerons des que la compétition sera abordé. Il y aura beaucoup de joueurs qui vont être sur le banc de touche qui ne vont pas être convoqué et  à partir de là, chaque joueur se dit , bon je suis prêt, je peux jouer, voilà le problème qui se posera après, mais si on arrive à leur inculquer des maintenant que celui qui joue, celui qui est remplaçant et celui qui n’est même pas dans les 18, c’est le même état d’esprit que c’est l’équipe qui gagne ou c’est lui qui perd, je crois qu’on pourra réussir à atteindre notre objectif qui est l’accession. »

Sidou Solbe

Tags

Articles similaires

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
P