Analyses

A quoi servent les Vice-Présidents ?

Six mois après son élection, le Bureau fédéral, présidé par Charaf- Eddine Amara, tourne en rond et, donc, se cherche encore. Vision, stratégie, objectif à long et moyen terme, méthode de travail… rien de tout cela ne semble exister. Si le président candidat avait élaboré à la va-vite un projet, un ambitieux projet en onze points, que certaines mauvaises langues désignent comme le copier-coller de celui du club qu’il présidait, le CR Belouizdad, sa mise en place peine à se mettre en œuvre. Non budgétisé à l’époque, il l’est toujours six mois après l’élection du 15 avril 2021. Et ce n’est pas tout !

Pire encore, l’ensemble des priorités annoncées sont désormais inscrites aux calendes grecques. A commencer par ce qui devait constituer la priorité des priorités : la mise en conformité des statuts de la FAF avec ceux de la FIFA, annoncée pour le mois de juin dernier. Comme l’écrivait BOTOLA le 16 septembre dernier, « les dossiers s’empilent à Dely Ibrahim », les reports et l’absence de décisions aussi. L’annulation de façon unilatérale, par le président de la FAF, à partir de l’étranger de la réunion du Bureau fédéral, prévue le 29 septembre à Constantine, et la tournée ponctuée par la visite du site qui doit abriter le futur Centre de formation de la FAF à Al Taref, ainsi que les rencontres programmées avec les présidents de Ligues de la région, ne va pas arranger les choses.

Mais au-delà de tout, le non-respect du chronogramme établi et des engagements pris posent une autre question, celle relative au rôle des deux vice-présidents de la FAF, Amar Bahloul (président démissionnaire de la Ligure régionale de Annaba) et Yacine Benhamza (président de la Ligue régionale de Saida). Les deux personnes les plus importantes après le président dans la hiérarchie du BF, même si l’ordre n’a pas été défini pour des réalisations consensuelles certainement, ne peuvent et ne devraient pas rester les bras croisés. Ils sont également partie prenante dans la bonne marche de la maison de Dely Brahim. Il y va également de la crédibilité tant sur le plannational que sur le plan international du football national.

Leur expérience et le titre qu’ils portent ne servent pas uniquement à définir l’ordre des places en tribune officielle. Ils sont les premiers suppléants du président en cas d’absence ou d’empêchement de ce dernier. Ils sont donc tout à fait en mesure de diriger une réunion du BF, lorsque, comme c’est le cas aujourd’hui, Charaf-Eddine Amara est absent et que l’urgence de la situation n’autorise pas de report. Le législateur a prévu que l’article 39.6 des statuts de la FAF consacre cette possibilité : « En cas d’absence ou d’empêchement provisoire du président, ses pouvoirs sont exercés d’office par le vice-président disponible et le plus longtemps en charge. », énonce le texte.

En d’autres termes, le football et sa gestion ne s’arrêtent pas lorsque le premier responsable est absent, tout comme il n’est pas souhaitable que la gestion de la FAF se fasse par téléphone comme cela a été le cas sous Mohamed Raouraoua. Les multiples déplacements de Charaf-Eddine Amara, lors des premiers mois de son mandat, ont déjà valu à la FAF d’accumuler les retards sur plusieurs dossiers et sont à l’origine de tensions avec le sélectionneur national, Djamel Belmadi. L’importance des points inscrits à l’ordre du jour de la réunion du BF du 29 septembre, qui vient d’être annulée, aurait dû suggérer au président de la FAF de déléguer ses pouvoirs afin d’avancer sur les statuts des Ligues à quelques jour du coup d’envoi de la nouvelle saison.

NAZIM BESSOL

LE + D’INFOS 

« En cas de vacance du poste de président, ses obligations officielles sont exercées par le vice-président disponible et à défaut, par le membre du Bureau fédéral le plus âgé jusqu’à la prochaine Assemblée générale ordinaire qui entérine. Dans le cas contraire, elle convoque une Assemblée générale élective conformément aux présents statuts. » (Art 39.7 statuts de la FAF)  – RS

 

Tags

Articles similaires

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
P