Analyses

La réputation surfaite de Mecherara mise à mal par le SG de la FAF

La réponse très diplomatique du SG de la FAF, Mohamed Saad, à l’ancien président de la LFP, Mohamed Mecherara, a été un des moments forts de l’émission de la Radio nationale. L’un des architectes de la catastrophique gestion du professionnalisme, sous l’ère de son mentor, Mohamed Raouraoua. Il est intervenu (et ce n’est pas un hasard) pour soutenir son clan, dirigé de l’étranger et cela après les Karbadj, Sadi et autres fossoyeurs du football national qui n’ont pas fait leur deuil d’avoir perdu leur fonds de commerce. (notre photo, à gauche Mecherara et à droite Raouraoua).

Mohamed Mecherara, à la réputation surfaite grâce au microcosme, avait déclaré, en substance, que la lettre de la FIFA a été mal interprétée et qu’il n’a jamais été question de sanctionner l’Algérie. Les élections doivent se faire avec les anciens statuts. Le SG de la FAF, Mohamed Saad, très respectueux, lui a fait comprendre à demi-mot, dans un langage choisi, qu’il était totalement dépassé.  » Il l’ invitait à venir récupérer les nouveaux statuts pour se faire une idée des amendements apportés ». Mohamed Mecherara connaît bien Dely Brahim, puisqu’il a occupé durant quelque temps, un Bureau avec la nouvelle direction de la FAF.

– ABL

 

Tags

Articles similaires

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
P