Portraits

LES ALGERIENS SE SOUVIENNENT DE LUI

HANS KRANKL

Incontestablement, l’un des meilleurs gauchers du football autrichien.Les Algériens gardent de lui un bien mauvais souvenir. Il a été en tant que capitaine de l’équipe d’Autriche dans la combine avec l’équipe des allemands de la RFA. Celle qui a éliminé les coéquipiers de Salah Assad du Mondial 82. Hans Krankl est sans doute le plus grand joueur d’après-guerre qu’ait connu l’Autriche et l’un des plus grands buteurs d’Europe des années 70. Krankl était le typique avant-centre qui, toujours prêt à shooter, profitait à la perfection de toute occasion qui se présentait. Sa jambe gauche était prodigieuse et son shoot était imparable. Il a débuté sa carrière au Rapid de Vienne où il a disputé huit saisons de haut vol. Pour sa dernière saison, il remporte même le Soulier d’Or européen, avec 41 buts inscrits en championnat attirant l’oeil du FC Barcelone qui cherche un nouveau meneur après l’ère Cruyff et le recrute donc en 1978. Il n’a été que deux ans avec les Blaugrana, mais il a atteint une moyenne spectaculaire, avec 64 buts en 88 matches, remportant le titre de meilleur buteur de la Liga 1978/79, avec 29 buts en 30 matches. Apprécié pour son efficacité, Hans est aussi un modèle de courage. En mai 1979, il a reçu le soutien des supporters quand il a souffert un accident de la route au cours duquel sa femme a été grièvement blessée, toutefois elle y a survécu. Quelques jours plus tard, il a été l’un des héros de la finale de la Coupe des Coupes à Bâle. Surmontant ce drame personnel, Krankl joue et marque le but décisif dans la prolongation face à Düsseldorf (4 à 3). Il quitte ensuite l’Espagne et retourne au Rapid de Vienne, où il continua à harceler les défenses pendant cinq saisons. Il atteint même la finale de la Coupe des vainqueurs de coupe, en 1985, perdant face au club anglais d’Everton (1 à 3).

La combine contre l’Algérie

Avec l’Autriche, il a disputé deux Coupes du monde, en 1978 et 1982, de triste mémoire. Celle de la combine avec les Allemands de la RFA qui a éliminé l’Algérie et permis aux deux pays européens de se qualifier. L’une de ses principales réalisations s’est déroulée lors de la Coupe du monde 78, la première pour l’Autriche depuis 20 ans: il marque quatre buts, son équipe passe le premier tour en éliminant l’Espagne, et surtout il inscrit un doublé au second tour, face à la RFA, tenante du titre (3 à 2), le premier succès de l’Autriche face à son encombrant voisin depuis 47 ans. Un succès pour la gloire, puisque les deux équipes sont éliminées. Mais son association, en attaque avec le moustachu Walter Schachner, son passeur privilégié, fit le bonheur de cette sélection. Il termine à la deuxième place du Ballon d’Or, cette même année, derrière Kevin Keegan. Il totalisera 34 buts en 69 sélections nationales. Il joue ensuite dans des petits clubs autrichiens, avant de terminer sa carrière à 36 ans. Il entamera par la suite une carrière d’entraîneur. Il a ainsi travaillé auprès d’une dizaine de formations, entre 1989 et 2009, dont un passage de trois ans à la tête de l’équipe nationale. Malgré la concurrence de Mathias Sindelar, il est considéré par beaucoup comme le meilleur footballeur autrichien de l’Histoire.

– LEGFOOT

Tags

Articles similaires

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
P