Analyses

CAF : Motsepe, le gardien de la nouvelle FIFAfrique

Les carottes sont cuites et le Protocole de Rabat va entrer dans l’Histoire du football africain, le 12 mars 202, quand bien même, l’Ivoirien Jacques Anouma qui fait partie des trois candidats à la Présidence de la CAF qui se sont retirés, ait déclaré : « une surprise est toujours possible ». Ainsi, Patrice Motsepe (59 ans) deviendra, dans quelques heures, le septième président élu de la Confédération africaine de football (CAF), au nom de « l’union et de la solidarité continentale ».

Le Sud-Africain seul candidat déclaré, sera sacré par acclamation, comme l’a été, la réélection en 2013, à Marrakech, du Camerounais, Issa Hayatou. Ce dernier avait été réélu président de la Confédération africaine de football (CAF), pour un septième mandat. Le poste de premier vice-président sera pour le Sénégalais Augustin Senghor, celui de deuxième vice-président pour le Mauritanien Ahmed Yahya, et un rôle de conseiller spécial du président pour l’Ivoirien Jacques Anouma.

A Rabat, ce sera donc un scrutin sans saveur, sous l’œil du Président de la Fédération internationale de football, Gianni Infantino qui a fait, à visage découvert, de l’Afrique, son pré-carré.

AB Lahouari

 

Tags

Articles similaires

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
P