Portraits

Diego est mort, le foot en deuil !

DIEGO MARADONA 

Le monde du football est en deuil. Diego Armando Maradona s’est éteint, ce 25 novembre 2020, quelques jours après ses 60 ans. 

L’idole de tout un peuple, le génie du ballon rond nous a quittés. Victime d’un arrêt cardiaque dans sa maison de repos, où il s’était installé après son opération à la tête. Maradona fut l’un des meilleurs techniciens du football. Certains disent même qu’il était le meilleur. Dribbleur hors-pair capable de mystifier les meilleurs défenseurs de son époque, il pouvait compter sur un toucher de balle particulièrement fin. Sa petite taille était loin d’être un défaut, car elle lui permettait de changer rapidement de direction et de le rendre quasiment insaisissable. Le but qu’il marque contre l’Angleterre, en quart de finale de Coupe du monde, est à ce titre très représentatif de son style et de sa classe. Buteur génial, capable de marquer les buts les plus improbables, avec un certain sens du spectacle, il était aussi un remarquable passeur qui pouvait à l’occasion devenir un stratège. Maradona maîtrisait tout le registre du parfait joueur offensif. Néanmoins, si Maradona laisse l’image d’un joueur controversé, c’est, en partie, dû au fait qu’il était capable du meilleur comme du pire. Capable de réaliser des gestes extraordinaires, mais aussi de sombrer dans la violence et de ne plus se contrôler, de se laisser aller, de tricher, et aussi, chose qui finalement reste comme le point noir de sa carrière, de se droguer. Toutes ces facettes expliquent pourquoi, sa carrière fut à la fois brillante (Coupe du monde 1986) et pathétique (suspension à la Coupe du monde 1994), à l’image du joueur.

Champion du monde Juniors

Diego Maradona débute sa carrière en Argentine avec le club d’Argentinos Juniors de 1976 à 1981 (Ballon d’or argentin 1978 et Champion du monde Juniors 1978), puis il est recruté par Boca Juniors où il joue une saison et gagne un championnat avant d’être repéré et transféré au FC Barcelone dans le cadre d’un transfert record de 6 millions d’euros. Avec les Blaugrana, Diego Maradona remporte une Coupe du Roi dès sa première année en 1983. L’année suivante, il rejoint le Napoli après avoir mis 38 buts en 68 matches joués avec le club espagnol. En terre italienne, l’argentin écrit sa légende. Il remporte deux titres de Série A en 1987 et 1990, une Coupe d’Italie en 1990, une Coupe UEFA en 1989 et une Supercoupe d’Italie en 1990. Avant de soulever la C3 en 1989, Diego Maradona croise la route du Bayern Munich en demi-finale. Pour l’une des séquences mythiques du football mondial. La sono du stade Olympique crache le célèbre air ‘’Live Is Life’’ du groupe autrichien Opus et Maradona s’échauffe en dansant, dans une tenue mal ajustée et les lacets défaits. Il quitte le club napolitain en 1992 pour jouer au FC Seville, puis retourne finir sa carrière en Argentine aux Newell’s Old Boys puis à Boca Juniors dans son club de coeur. Il ne retrouvera plus jamais son niveau d’origine, malgré quelques buts des plus spectaculaires. En équipe nationale d’Argentine où il compte 91 sélections et 34 buts, Diego Maradona remporte la Coupe du Monde 1986, battant en finale la RFA (3-2). En quart de finale de la compétition contre les Anglais, il inscrit l’un des plus beaux buts de l’histoire en partant de son camp et passant en revue toute la défense anglaise avant de tromper le gardien.

Sélectionneur de l’Argentine  

Cet exploit est cependant terni par le premier but marqué par Maradona au cours de ce match, le ballon ayant été propulsé dans les buts à l’aide de la main, la «Main de Dieu» selon l’intéressé. Diego Maradona conduit également l’équipe d’Argentine à une deuxième finale de Coupe du monde en 1990, mais perd 1-0 sur penalty au cours d’un match bien terne. Il récidive lors de la Coupe du monde 1994 mais est invité à restituer ses crampons après avoir été contrôlé positif à la cocaïne. Depuis la fin de sa carrière, Diego Maradona connaît des problèmes de santé dus à des excès. En avril 2004, il est victime d’un malaise cardiaque. Il se fait alors poser un anneau gastrique qui lui permet de perdre 40 kilos. Le 28 octobre 2008, il est nommé sélectionneur de l’équipe d’Argentine. Pour son premier match, il obtient une victoire (1 but à 0) face à l’Écosse. Très critiqué a cause des performances de la sélection albiceleste, il sera finalement écarté au mois de juillet 2010 après s’être incliné en quart de finale du mondial sud-africain face à l’Allemagne. Malgré ses erreurs, le peuple argentin ainsi que les Napolitains lui sont encore infiniment reconnaissants pour ses exploits en tant que joueur.

– LEGFOOT

 

 

 

Tags

Articles similaires

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
P